Charlatan

BUREAU DES UTOPIES, la lumière

Le bureau des utopies de Jean Damien Fleury se donne pour tâche de revisiter des ingrédients qui influent sur notre perception du réel en déconstruisant diverses options retenues et en regardant s'il n'y en a pas de meilleures.

Les investigations initiales tournent autour de la lumière, principe actif dans la tradition judéo-chrétienne et vecteur privilégié dans les arts visuels. Comment utiliser la lumière? Ce premier chapitre destabilise l'idée de focalisation (physique ou psychique) en s'intéressant aux éclairages d'ambiance du designer Art Déco parisien Jean Perzel (1892-1986) à qui l'on doit notamment l'harmonisation des lumières du Palais de la SDN à Genève (ONU) ou du paquebot Normandie. Dans le cadre du Bureau à Mézières, trois lampes d'exception de Jean Perzel - deux polyèdres de 1923 et un plafonnier de 1927 - sont présentées au public. L'idée d'un éclairage différé est ensuite amenée par les "Little sun" de l'artiste danois Olafur Eliasson qui mêle la restitution différée de la lumière par processus d'accumulation de l'énergie solaire et un mécanisme commercial de redistribution sociale.

Samedi 30 novembre - Samstag 30. November 2013 -
Work in progress - jusqu'au 26 janvier 2014 - bis 26. Januar 2014.

Soutiens: Etat de Fribourg, Service de la culture; Musée de Mézières