E.T_1999          
             
Dal vostro panettiere 1998-2002 affiche Gourmand 2002
 

Text in English

La faim dans le monde est un massacre silencieux quotidien totalement inadmissible. Il y a plus de 100'000 personnes qui meurent dans le monde, de la faim directement ou de ses suites tous les jours. Tous les 7 secondes, un enfant en dessous de 10 ans meurt de faim. Tous les 4 minutes, quelqu’un perd la vue dans le monde par manque de vitamine A.

Et l’année dernière, 821 millions de personnes, hommes femmes et enfants comme vous et moi, peut-être la couleur de la peau est un tout petit peu différente, 821 millions de personnes ont été gravement et chroniquement sous-alimentées c’est-à-dire ont été invalides par cause de sous-alimentation permanente et ceci sur une planète, et c’est la FAO qui le dit, qui regorge de richesses.

La FAO qui est l’organisation spéciale des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture dit dans le World Food Report de 2001 que la planète au stade de développement actuel de ses forces de production agricoles pourrait nourrir sans problème 12 milliards d’êtres humains, nourrir sans problème, ça veut dire donner 2700 calories par jour à tous les individus. Or nous ne sommes que 6,2 milliards d’êtres sur la terre, donc la moitié et encore le 1/6ème de l’humanité est détruit et renvoyé au martyr quotidien de la faim tous les ans.

Chaque année des centaines de millions de femmes totalement sous-alimentées en Afrique, en Asie du sud, dans les Caraïbes, en Amérique andine donnent naissance à des centaines de millions  d’enfants qui sont des mutilés de naissance.

Il y a des chiffres évidemment à n’en plus finir… Le 34% de la population de l’Afrique noire vit quotidiennement le martyr de la faim et en Asie 550 millions de personnes ont été gravement sous-alimentées l’année dernière. Tous ces chiffres, qui montrent ce génocide quotidien sur une planète qui est ravagée par la globalisation capitaliste… C’est vrai que la globalisation capitaliste depuis 11 ans, depuis la fin de l’Union Soviétique crée d’immenses richesses, d’immenses richesses… Le produit planétaire brut a triplé en 10 ans… Le volume du commerce mondial a augmenté 6 fois en 6 ans…Mais toutes ces immenses richesses que la globalisation capitaliste a créées, sont entre les mains d’une mince oligarchie internationale trans-continentale qui détient le capital spéculatif, le capital financier et qui règne sur la planète avec une violence, une arrogance, une avidité (comme aucun pape, aucun empereur)…Et qui a une puissance comme aucun pape, aucun empereur n’a jamais eu auparavant…

Et pendant que ces richesses immenses s’accumulent, les charniers (sous leurs pieds) sous nos pieds, se remplissent de victimes toujours plus nombreuses. Il n’y a pas de fatalité dans la faim. Dire comme disait Thomas Malthus, ce pasteur anglais, à la fin du XVIIIe siècle que la famine finalement avait du bon parce qu’elle réduisait le nombre des hommes sur terre par un moyen naturel et permettait à l’humanité de se protéger contre la surpopulation : c’est une théorie nazie..(c’est une théorie nazie). Quiconque meurt de faim aujourd’hui meurt assassiné. Celui qui a de l’argent vit et mange, celui qui n’en a pas meurt ou devient invalide par manque de nourriture (faim).

La faim encore une fois quand on dit tous ces chiffres qui sont incontestés, c’est les chiffres des nations unies, ne dit pourtant pas une chose : c’est l’angoisse quotidienne de l’homme qui a faim. Le père de famille dans une favela de Sao Paolo qui se lève le matin le ventre vide, des vers dans le ventre, torturé par la sous-nutrition, qui voit ses enfants (dans la cahute de la favela) qui sait qu’il ne pourra pas trouver l’argent ni du pain pour les nourrir durant la journée… Cette angoisse, ce manque de dignité, cette honte, ce désespoir qui habite journellement l’homme qui a faim et qui ne peut pas nourrir les siens et qui ne sait pas s’il va survivre lui-même jusqu’au soir, c’est peut-être l’aspect le plus effroyable de ce fléau.

Il y a les quatre cavaliers de l’Apocalypse qui sont la faim, la soif, l’épidémie et la guerre. Or nous sommes 6,2 milliards d’êtres sur terre. 4,8 milliards, c’est-à-dire les 3/4 de l’humanité vivent dans un des pays du Sud. Un des 122 pays dit du tiers-monde où sévissent partout les 4 cavaliers de l’Apocalypse. Cet ordre meurtrier du monde doit être renversé radicalement.

La nouvelle société civile planétaire avec tous les mouvements sociaux (Attac, Via CAMPES INA…) qui s’est donné à voir à Gênes en juillet 2001 (200'000 personnes qui ont manifesté contre les maîtres du monde à Gênes) qui s’est donné à voir en février 2002 à Porto Allegre au Forum social mondial où il y avait beaucoup de combattants. Combattants de l’espoir de différents mouvements, eh bien, cette nouvelle société civile planétaire est comme une fraternité de la nuit.

C’est là que l’état n’est plus capable de réagir puisqu’il a été dominé, colonisé par le capital financier y compris l’Italie avec Berlusconi bien sûr qui n’est qu’un mercenaire du capital financier, le FMI, l’organisation mondiale du commerce, la banque mondiale, ce sont des organismes mercenaires du capital financier international…Restent les peuples… Et le sommet mondial d’alimentation qui est un échec total à Rome au milieu du mois de juin 2002, est un échec total puisque les riches avec une arrogance totale ont refusé tout plan d’action. Mais en même temps, les pays du Sud et les ONG qui étaient à Rome ont commencé à s’organiser, organiser la résistance pour le droit à l’alimentation, pour la réforme agraire, pour la souveraineté alimentaire contre les organismes génétiquement modifiés qui ruineraient à tout jamais l’agriculture du Sud et pour organiser le front de résistance pour une nouvelle distribution des richesses sur cette terre et donc pour en finir une fois pour toutes avec le génocide de la faim.

Interview que Jean-Damien Fleury a réalisée avec Jean Ziegler, rapporteur spécial sur le Droit à l’alimentation auprès de l’Organisation des Nations Unies. (2002)
 
Cittadellarte Fondazione Pistoletto, Biella 2002 avec Jean Zieglerinstallation à la Fondation Pistolletto Biella
 
At your Baker's
 
affiche Chocolat 2004 affiche Vanille 2004
   

« Hunger is a silent daily massacre that is totally unacceptable : more than 100'000 people in the world die of hunger every day, either as a direct result of starvation or of its effects ; every seven seconds a child under ten years old dies of hunger ; every four minutes somebody in the world loses his sight due to the lack of vitamin A ; last year 821 million people were seriously or chronically undernourished, that is, disabled as a result of permanent undernourishment.

And this is happening on a planet which even the FAO admits is overflowing with wealth. The FAO, the United Nations organisation for nutrition and agriculture, stated in the report last Year that our planet at the present stage of development of its productive agricultural power could easily feed 12 billion human beings. Easily feed means giving 2700 calories a day to each individual. Now, there are only 6,2 billion human beings on the Earth, which is half that figure, but nevertheless every year a sixth of humanity is destroyed, or destined for the daily torment of hunger.

Every year hundreds of millions of undernourished women in Africa, South Asia, the Caribbean and the Andes, give birth to hundreds of millions of children who are deformed at birth. I could quote more figures : 34% of the population of black Africa suffers from starvation on a daily basis ; in Asia 550 million people were seriously undernourished last year.

All these figures demonstrate daily genocide on a planet that is ravaged by capitalist globalisation. It is true that capitalist globalisation has in the last 11 years, and since the end of the Soviet Union, created immense wealth : the gross product of the planet has tripled in 10 years, the volume of world trade has multiplied 6 times in as many years.

All this immense wealth that capitalist globalisation has created lies in the hands of a small international, transcontinental oligarchy which holds the speculative capital, the financial capital, while reigning over the planet with a violence and arrogance, greed and power that neither pope nor emperor has ever had before. And while this immense wealth accumulates, more and more victims are added to the pile of corpses underfoot : there is no fatality about famine ! To say, as the english pastor Thomas Malthus said at the end of the XVIII century, that famine was ultimately a good thing because it reduced the number of people on Earth naturally and enabled humanity to protect itself against overpopulaton is a Nazis theory. Whoever dies of hunger nowadays has been murdered. Who has money lives and eats, who hasn’t suffers, dies or is disabled through lack of it. Statistics are one thing, but there is another aspect of the problem which unfortunately is never mentioned : the daily anguish of the starving man, the father of a family in a favelas in Sao Paolo, who gets up in the morning with an empty stomach, tortured by starvation, and sees his children in the same state, and knows that he will not be able to find money or bread to feed them ; this anguish, this loss of dignity, this shame and despair is experienced every day by the starving man who cannot feed his family, and does not even know if he will survive until evening.

Perhaps this is the most frightening aspect of the scourge. There are 4 knights of the apocalypse, notably hunger, thirst, epidemics and war.There are 6.2 billion humans on the Earth, and 4,8 billion, that is 3/4 of humanity, live in one of the countries of the Southern Hemisphere, one of the so-called 122 Third World countries where the 4 knights of the apocalypse rage over everything.

This murderous order of the world must be radically overturned. The new civil planetary society with all its social movements, e.i. Attack, which was seen in Genoa (more than 200'000 people demonstrated against the bosses of the world), which was witnessed at Porto Alegre, at the world Social Forum ; so this new civil planetary society is like a brotherhood of the night. The State can no longer react, because it has been dominated, colonised by financial capital.

The International Monetary Fund, the World Trade Organisation, The World Bank, are all mercenary organisms of international financial capital. Only the people are left.

The world nutrition summit in Rome in mid-July 2002 failed dismally because the rich arrogantly rejeted every plan of action, while the countries of the South and the non-governmental organisations that were in Rome stated to get organised : to organise the movement for the right to nutrition, for agrarian reform, for nutrition sovereignty, and against genetically modified organisms which would ruin the agriculture of the South forever ; to organise the front for a new distribution of wealth on this planet. And thus bring an end to the genocide of hunger. »

Interview que Jean-Damien Fleury a réalisée avec Jean Ziegler, rapporteur spécial sur le Droit à l’alimentation auprès de l’Organisation des Nations Unies. (2002)

   
Quadrennial Riga 2004    
   
affiche Banane Bâtie Festival 2004  
   
affichage urbain Genève 2004  
   
retour